Rudi Garcia (OL).
J36

OL-Lorient : La 400e de Rudi Garcia en Ligue 1 Uber Eats

Publié le 07/05/2021 à 17:40 - LFP

Partager

A l’occasion du match entre l’Olympique Lyonnais et le FC Lorient, ce samedi (17h), dans le cadre la 36e journée, Rudi Garcia va diriger sa 400e rencontre sur un banc de Ligue 1 Uber.

Nouveau cap pour Rudi Garcia en Ligue 1 Uber Eats. L’entraîneur de 57 ans va connaître sa 400e apparition sur un banc dans l’élite, à l’occasion de la rencontre comptant pour la 36e journée entre l’Olympique Lyonnais et le FC Lorient, samedi (17h). Une performance qui n’est pas des moindres, puisqu’il deviendra ainsi le cinquième entraîneur en activité dans la division à compter au moins 400 matchs de Ligue 1 Uber Eats. Les quatre premiers étant : Claude Puel (632 - ASSE), Frédéric Antonetti (575 - Metz), Antoine Kombouaré (423 - Nantes) et Christophe Galtier (408 - LOSC).

Une première avec Saint-Étienne

Si l’on rembobine le film, Rudi Garcia a débuté sa carrière en tandem avec Jean-Guy Wallemme sur le banc de l’AS Saint-Etienne, après avoir longtemps figuré dans le staff. Profitant du départ de John Toshack lors de la saison 2000/01, il s’impose pour sa première sur un banc en Ligue 1 en battant le PSG (1-0), le 13 janvier 2001. Une victoire qui n’empêchera pas les Verts de descendre à l’issue de l’exercice. L’ancien joueur de Caen quitte ses fonctions en juin 2001 mais ne s’arrête pas à cet échec. Il effectue ensuite un long passage à Dijon 2002-07, qu'il mène notamment du National à la Ligue 2.

Ses bons résultats au DFCO sont remarqués. A l’été 2007, Rudi Garcia (re)découvre pleinement la Ligue 1 en signant au Mans. Alors que le natif de Nemours n’avait dirigé que 12 matchs dans l’élite avec l’ASSE avant de s’assoir sur le banc du MUC72, il mène la formation à une belle neuvième place. La saison suivante, le LOSC décide de l’enrôler pour succéder à Claude Puel et termine en cinquième position. Le technicien est étonnamment remercié le 2 juin 2009, mais les dirigeants changent d’avis le 18, renvoient Xavier Thuilot à l’origine de son départ, et renomment Garcia à la tête de l'équipe.

Des titres au LOSC

Après une quatrième place en 2009/10, le technicien remporte le doublé Coupe-Championnat l’année suivante. Le LOSC domine le PSG (1-0) en finale de Coupe de France, le 14 mai 2011, puis valide son titre de champion de France, le 21 mai, en arrachant le nul sur la pelouse du... PSG, lors de la 37e journée (2-2). Des titres qui échappaient au club nordiste respectivement depuis 1955 et 1954. Garcia reste au club deux saisons supplémentaires, terminant 3e et 6e, puis décide de mettre fin à son histoire avec les Dogues en juin 2013 pour s’envoler vers l’AS Roma.

Dans la foulée du rachat de l’OM par Frank McCourt, Rudi Garcia fait son retour en France et est nommé sur le banc marseillais le 20 octobre 2016. Fort de deux saisons terminées à la place de dauphin en Serie A avec l’AS Roma -avant d’être écarté au cours de la troisième-, il hisse l’OM à la cinquième place et permet aux Phocéens de se qualifier en Ligue Europa. L’exercice suivant, Marseille est à la lutte pour le podium jusqu’à la dernière journée mais termine finalement au pied de celui-ci, et s’incline en finale de Ligue Europa face à l’Atlético Madrid (3-0).

Un bilan solide en Ligue 1 Uber Eats

Si son aventure avec le club de la Canebière se poursuit lors de la saison 2018/19, il termine cette fois cinquième de Ligue 1 Uber Eats, et ne qualifie pas son équipe en coupe d’Europe. Sentant que son bilan à Marseille se dégrade, il annonce le 22 mai 2019 son départ à l’issue de la saison. Moins de cinq mois après, le 14 octobre, il signe jusqu’au 30 juin 2021 avec l’OL. Alors que le club rhodanien termine septième en championnat à la suite de l’arrêt prématuré du football en France, il conduit ses joueurs jusqu’en demi-finale de Ligue des champions face au Bayern Munich (défaite 3-0). Cette saison, longtemps en course pour le titre, Rudi Garcia et ses joueurs (4es) peuvent encore se qualifier en C1.

Avant son 400e match sur un banc de Ligue 1 Uber Eats, Rudi Garcia a donc coaché 190 matchs de championnat avec le LOSC, 105 avec l’OM, 54 avec l’OL, 38 avec Le Mans et 12 en duo avec Jean-Guy Wallemme à l’ASSE. Sur 399 rencontres, le meilleur entraîneur de Ligue 1 aux trophées UNFP en 2011 présente un joli pourcentage de victoires (48.9% ; 195/399). Seuls Lucien Leduc (49.2%), Robert Herbin (49.5%) et Albert Batteux (56.1%) font mieux parmi les entraîneurs à minimum 400 rencontres dirigées dans le championnat de France. De quoi conforter le solide bilan de l’entraîneur lyonnais.