Actualité

Recrutement malin et précoce, l’OM prépare sa nouvelle saison

Publié le 15/07/2021 à 12:45 - AFP

Partager

Vent de fraîcheur sur la cité phocéenne. Avec Pablo Longoria et Jorge Sampaoli aux manettes, l’Olympique de Marseille a frappé tôt et fort lors de ce mercato estival. Décryptage.

Avec un directeur sportif dénicheur de talents hors-pair mais aussi négociateur polyglotte, l’OM est parvenu en un temps record à attirer dans ses rangs plusieurs joueurs aux profils prometteurs en prêt. En provenance respectivement de l’AS Rome et Arsenal, Pau Lopez et Matteo Guendouzi ont débarqué en Provence tout comme l’ailier turc Cenzig Ünder (23 ans), un joueur adepte du duel et doté d’une faculté de percussion offensive. Sur le banc des arrivées, on note aussi le recrutement des défenseurs Leonardo Balerdi et Luan Peres, l’ailier américain Konrad De la Fuente et le milieu brésilien Gerson. Idole des supporters de Flamengo, le milieu relayeur est considéré comme « le plus grand talent de sa génération ». Un gros coup sous l’ère Longoria.

Un encadrement de la masse salariale réfléchi

Alors que la DNCG lui a imposé un « encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations », Marseille peut tout de même être actif sur le marché des transferts « parce que nous avons peu de joueurs sous contrat », a expliqué Longoria. Pour l'heure, le club phocéen s'est délesté de Florian Thauvin, parti en fin de contrat pour les Tigres, au Mexique, et de Kevin Strootman prêté à Cagliari, en Serie A. Le gardien Yohann Pelé, le défenseur japonais Hiroki Sakai, le milieu Saïf-Eddine Khaoui et l'attaquant Valère Germain sont également partis.

Le chantier de la saison prochaine, avec la Ligue Europa en ligne de mire, est en tout cas bien avancé. Le coach Sampaoli aura l'occasion de la préparer dès jeudi (21h00) contre le Servette à Fos-sur-mer, avant des oppositions contre Braga et Benfica au Portugal, puis deux derniers matchs amicaux fin juillet contre une autre franchise de l’élite Saint-Étienne et les Espagnols de Villarreal.