Lisandro Lopez (OL) et Lucho Gonzalez (OM).
Mercato

Mercato d’été 2009 : Licha et Lucho débarquent !

Publié le 24/06/2020 à 09h16 - LFP

Partager

Retour sur le spectaculaire mercato d’été d’il y a 11 ans, marqué notamment par les venues de stars argentines.

Le mercato de l’été 2009 a été actif et tout particulièrement du côté de l’OL et de l’OM, qui venaient de finir la saison 2008/2009 sur le podium derrière le champion bordelais. Des Girondins qui ont eux tenté de tout mettre en œuvre pour permettre à leur entraîneur, Laurent Blanc, de conserver le titre de Ligue 1.

Gourcuff reste à Bordeaux

Tandis que le club parvenait à conserver Chamakh ou encore Gouffran et à attirer Carrasso (Toulouse) et un Ciani (Lorient) ravi de travailler sous les ordres de Laurent Blanc (« Bordeaux est un club qui ne se refuse pas »), l’élément principal du titre de champion, Yoann Gourcuff, envoyait lui un signal fort en restant en terre girondine après un prêt plus que réussi (AC Milan). Un transfert qui conduisait Jean-Louis Triaud, le président bordelais de l’époque, à lâcher un « je suis le plus heureux des présidents ! », en ajoutant « nous nous réjouissons tous de pouvoir compter sur ce joueur de grand talent ». Voir rester l’international en Ligue 1 a été l’un des gros coups du mercato d’été 2009. Mais pas le seul.

 

L’OL remplace Benzema par «Licha»

Plus tard en juillet, quelques jours après le départ de Karim Benzema pour le Real Madrid, l’Olympique Lyonnais signait une pointure offensive pour lui succéder : Lisandro Lopez. L’international argentin est arrivé en provenance du FC Porto pour 24M€, pouvant être rehaussé de 4M€ selon les résultats sportifs. A 26 ans, Licha devient le plus gros transfert de l’histoire des Gones, mais également l’Argentin le plus cher transféré entre deux clubs européens. Face à ce montant qui faisait alors parler, le président lyonnais, Jean-Michel Aulas, rappelait lors de la présentation de celui qui était alors surnommé « Lichi » avant de devenir « Licha » en France : « quand on avait acheté Sonny Anderson, il y avait eu aussi beaucoup de critiques… Elles n’avaient pas duré très longtemps. J’espère que Lisandro sera jugé sur ses performances, pas sur son prix ». Claude Puel, le coach, affichait sa confiance : « Il fait partie des meilleurs attaquants européens. Il va nous faire du bien à tous les niveaux. Il est altruiste, très intelligent, mais surtout habile et technique devant le but ».

Dans la foulée, l’OL, qui venait de voir son hégémonie prendre fin (7 titres de suite), s’est attaché les services du Lillois Michel Bastos, pas hostile à l’idée de retrouver le coach qui l’avait fait venir du Brésil (Claude Puel). « Il me disait qu’il souhaitait vraiment ma venue. Cela a beaucoup compté pour moi », indiquait celui qui a aussi retrouvé ses anciens partenaires Makoun et Bodmer. Le Brésilien restait sur une saison à 14 buts avec le LOSC en Ligue 1 (son record en 7 saisons en France). Bastos était aussi attendu pour prendre le relais de Juninho sur les coups francs : « Je veux relever ce challenge, mais remplacer Juninho c’est difficile », expliquait-il. Ce mercato 2009 a été très animé à Lyon qui a aussi renforcé sa formation avec les signatures de Bafé Gomis (fin juillet) et de l’homme du couloir gauche Aly Cissokho, lui aussi venu de Porto comme Licha.

 

Marseille prépare son succès

De son côté, l’OM, après avoir terminé à trois points du champion, n’a pas été en reste en attirant Lucho Gonzalez en Ligue 1, priorité de Didier Deschamps dans la quête du titre de champion de France que Marseille décrochera quelques mois plus tard. Avec cet Argentin « de classe mondiale », le coach olympien tient « le Juninho ou le Gourcuff » qu’il réclamait un mois plus tôt dans France Football. Capitaine de Porto, le milieu de 28 ans compte alors 43 sélections avec l’Albiceleste. « C’est la priorité de mes priorités ! Je suis heureux car cela faisait longtemps que l’on n’avait pas eu un joueur de ce calibre en Ligue 1 », ajoutait Deschamps début juillet. Outre Lucho, l’OM a aussi recruté Souleymane Diawara (30 ans), fraîchement sacré avec Bordeaux et désiré par Didier Deschamps pour remplacer Civelli et Hilton, puis Edouard Cissé, qui n’a pas hésité à quitter la Turquie pour retrouver son coach déjà côtoyé à Monaco. Les Phocéens ont également accueilli Gabriel Heinze, qui à 31 ans n’est plus le même qu’à Paris après un passage au Real et un repositionnement dans l’axe, Stéphane Mbia, Fabrice Abriel ou encore Fernando Morientes, qui retrouve lui aussi DD, et Cyril Rool, de retour au club. Toutes ces recrues vont former l’ossature des futurs champions.

Autre fait marquant de cet été 2009, la brutale fin de carrière de Steve Savidan (31 ans), chez qui une malformation cardiaque a été décelée alors que le Caennais était en approche du côté de Monaco, huit mois après avoir connu une sélection en Equipe de France. Toujours concernant les attaquants, après avoir dû céder Mevlut Erding au PSG (« il y a des propositions qui ne se refusent pas » avait indiqué le président Alexandre Lacombe au sujet du Turc), Sochaux a tenté le pari US venu de Suède, l’international Charlie Davies.

Par ailleurs, la Ligue 1 a accueilli l’espoir de 20 ans Pierre-Emerick Aubameyang (prêt au LOSC), Eidur Gudjohnsen (AS Monaco), Emir Spahic (Montpellier HSC), retrouvé Grégory Coupet (PSG, 36 ans) ou encore Eduardo Costa (AS Monaco) et vu le LOSC connaître quelques remous avec son coach Rudi Garcia ou encore Adil Rami, mais finalement bâtir du solide pour un avenir proche radieux, avec les renforts de Mickaël Landreau, gravement blessé début juillet (ligament du genou) et out six mois, et Gervinho.