Interview

Monaco : La petite interview d’Eliesse Ben Seghir

Monaco : La petite interview d’Eliesse Ben Seghir

Interview
Publié le 18/07 à 10:03 - ADS

Partager

Premier maillot, première idole, adversaire le plus impressionnant, meilleure ambiance… Révélation de l’AS Monaco cette saison, Eliesse Ben Seghir s’est prêté au jeu de la petite interview.

Quel a été ton premier maillot de foot ?
Mon père m’avait offert un maillot de Manchester United. Un maillot domicile d’une année où ils étaient allés en finale de Ligue des champions contre le Barça (2009 ou 2011).

Est-ce que tu avais une idole plus jeune ?
J’ai grandi avec deux idoles : Ronaldinho et Messi. Pour Ronaldinho, j’ai surtout vu des vidéos de ses exploits passés car j’étais un peu jeune pour le voir jouer quand il était au top. C’est un joueur qui représente l’instinct et la fougue pour moi.

« Les joueurs les plus impressionnants ? Neymar et Alexis Sánchez ! »

Quel est le premier match que tu as vu au stade ?
Étant originaire de Cogolin, dans le Var, la proximité avec Marseille a fait que l’on ma emmené voir un OM-Nantes, au Vélodrome, pour mon premier match. Ça m’a marqué, forcément...

Justement, quelle est la meilleure ambiance que tu as connue ?
En tant que joueur, je dirais que c'était le jour de notre victoire contre le PSG au Stade Louis-II (3-1 début février). Pouvoir procurer de grandes émotions à un stade plein, c’est beau !

Qui est le joueur le plus impressionnant que tu as affronté ?
Neymar et Alexis Sánchez ! Pour un joueur de son âge, je l’ai trouvé très mobile, très actif. Et quand il a la balle, c’est très dur de lui prendre.

Quel est le geste que tu préfères réaliser sur le terrain ?
La roulette de Zidane ou la virgule !

« Fofana, Disasi et Aguilar clashent tout le temps »

Qui est le joueur le plus fou du vestiaire de l’AS Monaco ?
Je vais donner un podium : Youssouf Fofana, Axel Disasi et Ruben Aguilar. Ils sont malades (rires) ! Ils clashent et ils rigolent tout le temps. Ce sont des joueurs qui transmettent leur joie de vivre au reste du groupe. Ils aiment bien me taquiner comme je suis jeune mais c’est le jeu !

Qui est le joueur le plus sous-coté de Ligue 1 Uber Eats selon toi ?
Peut-être Lovro Majer. Il est très à l’aise techniquement, il dégage beaucoup de sérénité.

Quel métier aurais-tu fait si tu n’avais pas été footballeur ?
Je ne me suis jamais vraiment posé la question. Franchement, ne pas réussir dans le foot aurait été une vraie déception. Mais je ne suis qu'au tout début, le chemin est encore long.

Quel est ton meilleur souvenir à ce jour ?
Mes débuts en Ligue 1 Uber Eats, sur la pelouse d’Auxerre (2-3, fin décembre). J’entre à la mi-temps et je mets un doublé, c’est dur de faire mieux ! Je savais que j’avais marqué des points à l’entraînement lors de la trêve Coupe du monde mais je ne pensais pas jouer autant dès la reprise.

 

A lire aussi > La petite interview de Salim Ben Seghir